Les drop back

Plongez de manière sûre dans la grand extension du dos

Le contexte

Une des craintes la plus récurrente dans la pratique de l’Ashtanga, est le moment où l’on doit faire les « drop back ». Personnellement ceci a été un frein dans ma propre pratique, un élément qui me hantais et me perturbait même avant de la commencer. Ainsi savoir qu’à la fin il faudrait les faire, me créait une angoisse qui troublait et agitait mon mental, tout en m’éloignant complètement de son apaisement que tout cours de yoga poursuit.

Quelques-uns des problèmes que l’on retrouve sont:

  • La manque de préparation: la première série se concentre avec le travail de flexion du dos et d’ouverture des hanches. De ce fait, on pourrait effectivement penser que le dos n’est pas prêt à les faire. Malgré ceci, tel que l’on verra ceci n’est qu’un manque de prise de conscience de:
    • Le travail subtil d’extension que la série présente (que se soit via Urdhva Muka Svanasana, Purvottanasana, Sethu Bandhasana ou Urdhva Dhanurasana, entre d’autres). Il est vrai qu’il n’y en a pas beaucoup, mais si l’on tient compte de tous les chiens tête vers le haut qui intègrent les vinyasa, il y en a plus qu’assez pour nous y préparer.
    • D’autres postures ou éléments qui vont aider à sa réalisation. Dans ce sens par exemple toutes les élongations lombaires vont permettre l’élévation de la cage thoracique. Dans ce sens la première série est truffé de flexions avant.
  • Le caractère essentiel pour passer à la deuxième série: certains professeurs exigent sa réalisation pour y pouvoir accéder. Il faut dire qu’à Mysore, ceci est exigé mais il faut le nuancer. Ainsi, si on participe à un training avec Sharath ou à un workshop quelconque spécialisé, il est évident qu’il faut avoir certains prérequis ou conditions. Dans le cas contraire le professeur serait obligé de former différents groupes (ceux qui savent et ce qui ne savent pas), tout en donnant des explications différents en même temps. Quand on est dans une école, avec une pratique constante et régulière, le cadre est complètement différent car le professeur connait l’élève, il sait dans quel niveau il se situe et il peut le guider d’une manière beaucoup plus personnalisée.
  • L’extériorisation des émotions: toute extension entraine deux sortes d’émotions:
    • Des sentiments que l’on peut vouloir garder pour soi dans la poitrine.
    • La peur. Celle-ci est une émotion saine qui traité de manière consciente et objective va nous indiquer si on est prêts ou pas. Le problème est que souvent c’est le mental qui lui donne ce caractère (la peur du vide), et pas la propre anatomie, notre propre colonne.

Il est donc très important de les faire à côté d’un professeur qui puisse connaitre:

  • L’état de notre colonne et de notre force.
  • Notre capacité à faire face à une peur mentale et pas anatomique, et surtout si les extension sont compatibles avec notre état animique présent. 

Objectif et contenu

Le but donc de cet atelier est d’analyser surtout la colonne, voir comment la série nous prépare aux drop back et comment les travailler. C’est donc ce travail conscient qui va nous aider à les affronter en sachant quand c’est le mental qui parle ou quand c’est la colonne.

Malgré le caractère non essentiel qu’ils ont pour pouvoir évoluer dans cette discipline, il faut dire qu’ils sont tout de même très importants car:

  • Ils vont harmoniser toute la série en rajoutant un travail profond de l’extension du dos.
  • Ils vont nous préparer à la deuxième série guidé (pas s’il s’agit du Mysore), étant donné qu’elles en font partie integrante. Ceci veut dire qu’il faut les faire en suivant le guidage du professeur (d’une manière donc plus rapide, souple en en corrélation avec la respiration). De ce fait, faire déjà les drop back dans une pratique Mysore de la première série va nous préparer à une série deux guidée.

Le contenu spécifique est le suivant:

  • Notions préliminaires: la colonne vertébrale, le bassin et le rôle du psoas, les émotions et le nerf vague.
  • Les alignements: le dos, la ceinture scapulaire et la bassin.
  • La préparation subtile de la première série: postures clé d’extension et autres postures (flexions, ceinture scapulaire…)
  • Les drop back: préparation, apprendre à descendre, apprendre à monter et à la recherche de la fluidité.

Il faut savoir que la réalisation de cet atelier ne permettra pas de réaliser les drop back, car ceci requiert un travail constant et persévérant de plusieurs mois, voir des années. Nonobstant la compréhension de ses alignements, étapes et astuces pour les travailler, pourront nous aider à y voir plus clair, travailler la série avec plus de conscience et les préparer d’une manière plus subtile.

Plus d’informations

  • Destinataires: cet atelier est destiné à toute personne qui souhaite approfondir dans l’Ashtanga et avoir de outils pour pouvoir évoluer de manière progressive, efficace et sure en ce qui concerne les drop back. 
  • Certification: pour les détenteurs d’un RYT une certification de formation continuée (YACEP) de 2 heures, leur sera attribué.
  • Prix: 40 €.
  • Promotion: 2 ateliers pour 70 € ou le 3 pour 100 € (avant le 17 juillet).
  • Date et heure: samedi 20 août à 15h.
  • Autres: si vous avez de briques vous pouvez les amener.

Formateur

Ramon Moles i Domènech (E-RYT avec plus de 5.000h de cours données et de 5 années d’expérience professorale), gérant du Fusion Yoga Studio. Passionné de Yoga il a une formation de base en Hatha Yoga à l’Ecole International de Yoga (Madrid), une spécialisation en Vinyasa Flow à la Yoga Evolution School (Madrid), une spécialisation en Méditation et Mindfulness à l’Ecole Internationale de Yoga (Madrid), ainsi qu’une en Hot Yoga à l’European Yoga Institute (Bruxelles). En ce qui concerne l’Ashtanga Vinyasa, il s’est formé à: 

  • Ashtanga Yoga (Paris) sous les enseignements de Linda Munro et Gérald Disse (Primary Séries).
  • Miami Life Center (Floride) sous les enseignements de Kino MacGregor, Tim Feldmann et Emilia Arenas (Intermediate Séries).
  • Ashtanga Yoga Center (Toronto) sous les enseignements de David Robson et Jelena Vesic (Intermediate Séries).
  • Yoga Workshop Boulder (Colorado) sous les enseignements de Ty Landrum (Third Séries).
  • Des formations et workshops avec Sharath Jois, Manju Jois, David Swenson, Taylor Hunt ou Laruga Glasser entre d’autres.