Les Mantra

Le mot mantra signifie « outil de l’esprit ». A l’origine il s’agit des extraits de textes hindous anciens (les Védas) qui servent de support à la méditation. Un mantra se récite, c’est comme une formule sonore et rythmée fondée sur la répétition de sons. Son utilisation est une tradition très répandue et elle peut se faire dans un contexte de rituel religieux ou dans un contexte banal du quotidien (pour trouver le courage, pour assurer le succès dans les affaires…). C’est comme une manière de formuler et de s’imprégner par la répétition d’une intention particulière (une intention ou un objectif personnel qui va nous permettre d’agir au quotidien, dans le but d’un bien-être ou d’une évolution à plus long terme).

Le fait qu’on le chante est dû au fait que pour les hindous le son est plus important que la parole.Les sonorités constituent des vibrations spécifiques qui peuvent avoir un effet particulier sur la personne qui les prononce et sur son état d’esprit. Ainsi, les vibrations aident à pouvoir expérimenter ce qu’est le présent, tout en atténuant la tendance mentale d’aller vers le passé et le futur. Le mantra est répété très consciemment, en synchronisant son rythme avec la respiration. Cette répétition va se convertir en une onde mentale continue qui va devenir un objet de concentration, un objet de Prathyhara.

Mandukyâ Upanishad

« Aum ! Cette syllabe est tout.

Voici l’explication : le passé, le présent et le futur, tout est Aum;

de même, ce qui transcende les trois temps est aussi la syllabe Aum. »

Mahânârayâna Upanishad LXIII, 21-22

« Par Om, l’union du Soi est réalisée.

Voilà, en vérité, la grande Upanishad, le secret des dieux »

 

Mantras de l’Ashtanga

Un mantra est une bonne façon de se couper des stimulations extérieures et d’aller un peu plus à l’intérieur de nous-mêmes. Dans la pratique traditionnelle du Ashtanga yoga, les pratiquants et le professeur récitent deux mantras. L’un avant de commencer et l’autre à la fin de la pratique, avant le Savasana (posture de relaxation).

Mantra d’ouverture

Ce mantra d’ouverture vient d’un texte appelé le Yoga Taravali, qui fut écrit par un sage très important en Inde appelé Sankarâchârya. Il fut un professeur d’Advaita Védanta (non dualisme).

Ce mantra fait référence à Patanjali qui a pris la forme de ce serpent divin avec un millier de têtes. Ainsi il sert à remercier les enseignants et la pratique qu’ils nous ont transmis et en même temps à ne pas oublier d’être humbles.

OM

VANDE GURUNAM CHARANARAVINDE (je m’incline aux pieds du Gourou)

SANDARSHITA SWATMA SUKHAVA BODHE (qui révèle la joie de l’existence pure) 

NIHSREYASE JANGALIKAYAMANE (qui est le guérisseur)

SAMSARA HALAHALA MOHASHANTYAI (grâce à qui nous amoindrissons l’effet du poison de l’ignorance qui tient notre esprit prisonnier d’une existence conditionnée)

ABAHU PURUSHAKRAM (je m’incline devant le sage Patanjali, l’une des incarnations d’Adises)

SHANKA CHAKRASI DHARINAM SHASRA SIRASAM SVETAM (qui a forme humaine jusqu’aux épaules, qui est tout blanc, avec 1000 têtes lumineuses, qui porte une épée, un disque et une conque)

PRANAMAMI PATANJALIM (je me prosterne devant lui)

Mantra de clôture

Le mantra final est un mantra destiné à la paix, pour soi-même et pour le monde.

 

OM

SWASTHI PRJA BHYAH PARI PALA YANTAM (que la prospérité soit glorifiée)

NYA-YENA MARGENA MAHI-MAHISHAHA (que les dirigeants de ce monde gouvernent avec justice)

GO-BRAMANEBHYAHA-SHUBAMASTU-NITYAM (que le sacré et la connaissance soient protégés)

LOKAA-SAMASTHA SUKHINO-BHAVANTU (que tous les êtres humains à travers le monde soient heureux et libres)

OM

OM SHANTI, SHANTI, SHANTI (Om paix, paix, paix)