Yin Flow

Yin Flow (étirements)

(cours sans chaleur)

Le Yin Flow est un mélange de Vinyasa Flow (doux mouvements enchainés au rythme de la respiration) et de Yin Yoga (maintien de certaines postures qui vont nous mener vers l’intériorisation et la découverte de l’espace silencieux et profond existent autour d’elle). Il s’agit des cours qui ont pour but les étirements ainsi que la découverte de tout le baste espace interne dans lequel on baigne.

D’un côté le Flow et les étirements,  vont nous permettre de :

  • Retrouver la mobilité de certaines articulations qui à cause du stress, du jour à jour… deviennent raides.
  • Rester tout simplement souples.

Evidemment, il s’agit d’un cours idéal à la pratique de l’Ashtanga ou du Rocket car pendant la pratique de ces séries, on n’a pas le temps d’approfondir en certains mouvements (comme le lotus, le grand écart, l’angle droit ou l’angle assis…). Ainsi, le stretching va nous y préparer en douceur et patience. Malgré ceci, il s’agit d’un cours qui par soi-même est apte à tout le monde, sans viser à un but spécifique de l’Ashtanga ou autre. Même les pratiquants d’autres disciplines peuvent y trouver des bénéfices car après un effort physique, le stretching va nous aider à :

  • Ôter les tensions des tissus grâce au relâchement musculaire.
  • Combattre l’enraidissement en aidant les muscles à retrouver leur longueur initiale.
  • Favoriser le drainage et retour veineux.

Concrètement dans ce cours on va retrouver des assouplissements (des étirements des tissus conjonctifs comme tendons, ligaments et capsules articulaires) au même temps que des étirements proprement (étirement des muscles).

D’un autre côté avec le Yin va nous permettre de :

  • Retrouver le mouvement vers l’intérieur, vers l’énergie qui permet aux choses de succéder à temps. Ceci va compenser et équilibrer notre présent qui est plutôt yang (réaction ou résistance).
  • Retrouver la quiétude mental qui peut naître d’une certaine incommodité. 
  • Plonger au plus profond de nous pour y retrouver le silence et le vide duquel tout peut surgir.

Evidement cette pratique on pourra l’appliquer à la vie de tous les jours. Ainsi quand on a des défis physiques, émotionnelles, mentales, avec des personnes ou des situations… il ne faut pas devenir une entité réactive à aucun d’eux, on ne doit pas se voir contrôlé ni dominé par eux, mais inviter la naissance d’un état de conscience qui puisse les transcender. La conscience de cette présence va donc nous permettre de prendre conscience que chaque moment est tel qu’il est.